Arpenteur ou arpenteur-géomètre


L’exercice de la profession d’arpenteur-géomètre est protégé par la loi, c'est-à-dire qu’aucune des opérations mentionnées dans la loi n’est valide à moins qu’elle n’ait été entreprise et supervisée par un arpenteur-géomètre.

L’arpenteur-géomètre est l’officier public chargé de tous arpentages de terrains, mesurages aux fins de borner, de bornages, de levés de plans, de toutes confections de plans, de procès-verbaux, de rapports, de descriptions techniques de territoires, de certificats de localisation, de piquetages de lots, de relevés de lacs, de rivières, de fleuves et autres eaux du Québec, d’établissement et de tenue à jour du canevas des points géodésiques de tout ordre, d’établissement de contrôles photogrammétriques. (Art. 34, Loi sur les arpenteurs-géomètres, L.R.Q., c. A-23).

La formation académique d’un arpenteur-géomètre est d’abord scientifique avec une forte proportion mathématique. Son rôle d’officier public en matière de propriété foncière l’oblige à connaitre, à conserver et à continuellement garder à jour ses connaissances juridiques

Pour porter le titre d’arpenteur-géomètre, le postulant doit d’abord avoir complété son baccalauréat en sciences appliquées, réussi les examens d’admission et être inscrit au tableau de l’Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec (OAGQ).

Au Québec on compte environ 1000 arpenteurs-géomètres. Au dernier recensement, 26% de ce nombre exercent la profession au sein de la fonction publique ou parapublique. Le reste des effectifs œuvrent principalement dans le domaine foncier et est réparti sur tout le territoire du Québec dans des études privés.

L’arpenteur est le terme qui est associé au technicien en arpentage. C’est celui que l’on voit faire des visées, des observations et des mesurages avec un instrument d’arpentage. Ils sont nombreux, ils travaillent sous la supervision certes d’arpenteurs-géomètres (arpentage foncier) mais aussi d’ingénieurs, de constructeurs sur les chantiers de constructions (arpentage de construction). Ils puisent leurs formations académiques techniques au cegep en obtenant un diplôme d’études collégiales (D.E.C.). Certain cours peuvent également être dispensés au niveau du secondaire avec l’obtention d’un diplôme d’études professionnelles (D.E.P.)

En arpentage foncier, l’arpenteur est celui qui fait la cueillette des données terrain et l’arpenteur-géomètre est celui qui en fait l’analyse avec l’ensemble des données juridiques et règlementaires.

L’arpenteur-géomètre est également un spécialiste des mesures, c’est lui qui établira le procéder, la fréquence ou le recoupement de données afin d’obtenir la précision désirée. L’arpenteur sera appelé à la manipulation des instruments de mesures. La précision dépendra assurément de sa dextérité et de son acuité et de l’efficacité des instruments utilisés. Cependant, la méthode de mesures sera établie par l’arpenteur-géomètre.

Si le domaine de l’arpentage vous intéresse, plusieurs institutions d’enseignement offrent une formation selon vos objectifs, du secondaire jusqu’à l’université. Vous avez des questions ? Vous désirez poursuivre des études dans le domaine ? Je serais heureux de vous conseiller.


 
 
Labre & associés arpenteurs-géomètres inc.
arpenteurs-geometres@labre.qc.ca



arpentage.quebec

A propos arpentage.quebec

Contact arpentage.quebec